Deuxième journée annuelle de l'Observatoire des Populations Long Cours Nouvelle-Aquitaine - 1er octobre 2020

Télécharger la vidéo de la journée

Téléchargez les présentations:

Présentation du C2RL (CH Esquirol, Limoges)

Présentation du Centre Hospitalier Laborit (Poitiers)

Présentation du Centre Hospitalier Marius Lacroix (La Rochelle)

Qu’est ce que l’Observatoire des populations long cours ?

L’Observatoire des Populations Long Cours est né d’une volonté commune des acteurs des secteurs sanitaire et médico-social, soutenue par l’ARS Aquitaine, afin d’étudier la population adulte prise en charge en hospitalisation long cours en psychiatrie et la population accueillie en Maison d’accueil Spécialisée (MAS) et en Foyer d’accueil Médicalisé (FAM) de la région Aquitaine.

Après trois années de recueil auprès de ces structures, ayant permis une meilleure compréhension mutuelle des deux secteurs, basée sur des données épidémiologiques concrètes, le constat alarmant des situations d’hospitalisations par défaut des patients long cours du secteur sanitaire a motivé une évolution des objectifs de l’Observatoire. Ainsi le recueil est aujourd’hui recentré auprès des établissements sanitaires de l’ensemble de la région Nouvelle-Aquitaine pour permettre une évolution des politiques de santé publique locales en réponse à ces situations.

L'observatoire est porté par l’AAPIMEP (Association Aquitaine Pour l’Information Médicale et l’Epidémiologie en Psychiatrie),et le CH de Cadillac (Gironde)

Quels sont ses objectifs précis ?

La base de données de l’observatoire est alimentée annuellement par recueil auprès des établissements partenaires. Les informations récoltées permettent de répondre aux objectifs suivants:

Décrire la population des patients pris en charge au long cours dans le secteur sanitaire de psychiatrie et son évolution au cours du temps

Identifier les besoins des patients hospitalisés au long cours en termes de structures, de services ou de dispositifs pour les établissements de la région Nouvelle-Aquitaine

Déterminer les facteurs favorisant le maintien des hospitalisations long cours par défaut identifiées par les médecins en charge des patients.

Anonymisation des données

L’Observatoire n’est pas un registre, il ne collecte et n’analyse que des données anonymisées. Le procédé d’anonymisation est basé sur l’application MAGIC (Module d’Anonymisation et de Gestion des Informations de Chaînage) mise à disposition par l’ATIH. Le procédé d’anonymisation présente plusieurs garanties de sécurité. Il est impossible de retrouver les informations nominatives qui ont permis le cryptage à partir de la clé cryptée.

Contacts